Drame

« La première faute » : regarder par le trou de la serrure une famille dans l’instabilité

Si vous aimez les romans de société et psychologique, vous aimerez forcément ce livre ! Nous suivons Valentine et François qui se rencontrent à la fac, finissent par se marier et par créer une jolie famille avec leurs trois enfants : Louis-Gabriel, Joséphine et Arthur. Mais voilà ! Tous deux journalistes ont des opinions politiques très très opposées et donc des valeurs divergentes. Pour schématiser, Valentine est bien bien de droite et François bien bien de gauche
.
Ils ne se retrouvent donc sur aucune idée. Et si on ajoute à cela la personnalité de Valentine toujours sur le fil du rasoir, tendue, à l’affût du moindre verbe, de la moindre attitude qui peut la déstabiliser et c’est la fin. Psychologiquement, ce personnage est très prenant, il réussit à mettre une chape de plomb sur l’ensemble du roman, à influencer ses enfants, elle plane sur notre lecture et sur la vie entière de sa famille
.
C’est un roman qui ne peut que vous accrochez avec cette sensation d’être une petite souris à observer par le trou de la serrure la vie de cette famille parisienne … avec son lot de dissimulation, de secrets, de non dits et de colère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s