Coup de coeur

« Les Imbattables » : Un duo touchant truffé de faiblesses, de failles et de bonté

En voilà une lecture commune qui passe comme l’éclair. Un dimanche nous avons décidé avec Eline (@meslivresdepoche sur instagram) de commencer le dernier roman de Sarah Maeght édité chez JC Lattès. Notre objectif 150 pages par jour. Résultat ? En quelques heures nous l’avons dévoré !
Victoire est une jeune étudiante en Lettres à Paris. Elle rêve de partir étudier aux États Unis. Elle se donne donc à fond dans ses cours et ne pouvant compter sur des parents absents elle finance son petit train de vie en faisant du baby-sitting. Basile (Surnommé Basilou !) a 9 ans. Il a quelques troubles du comportement, est très intelligent, a toujours la réflexion et l’analyse qui font mouche. Il est très perspicace et très drôle (à son insu). Il cherche à rendre sa mère fière de lui. Une maman peut présente très préoccupée par sa carrière. Son rêve ? Visiter la maison de Prévert en Normandie. Alors qu’il doit partir là bas en voyage scolaire, il rate le bus et va passer une semaine avec sa baby-sitter, Victoire.
On croit toujours que tout le monde nous observe et nous juge, mais c’est faux. Les gens sont trop occupés à se demander à quoi ils ressemblent eux-mêmes. Une fois qu’on a compris ça, on va mieux.
Tous les deux traînent des failles, des blessures, des abandons, des faiblesses, des peurs … Malgré la différence d’âge, ils reconnaissent chez l’un et l’autre ces bagages lourds à porter. Ils tentent de sortir la tête de l’eau et d’avancer un pas après l’autre. Ils se font du bien. Ils se nourrissent d’amour et de bienveillance. Ils ont appris à s’apprivoiser. Ils se nourrissent d’espoirs aussi cherchant par tous les moyens à réaliser leurs rêves. Ils ne se laissent jamais abattre.
Ce binôme se transforme en trio avec l’arrivée d’Adam, un jeune homme talentueux futur auteur d’une bande dessinée, qui voit en ces deux là, des âmes à soutenir et à guider. Adam c’est un l’ange gardien qui veille et qui enveloppe Victoire et Basile d’une enveloppe chaleureuse.
Il est impossible de ne pas s’attacher à ces personnages avec une pensée particulière pour Basile qu’on a envie de serrer fort dans nos bras.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s