« Au service secret de Marie-Antoinette » : la réalité historique au service de la fiction

Parution le 16 mai

Il ne fait aucun doute que je suis une adepte des romans policiers et des thrillers, mais je n’avais encore jamais tenté l’expérience du roman policier historique, alors quand on m’a mis dans la main le dernier né de Frédéric Lenormand Au service secret de Marie-Antoinette. L’Enquête du Barry aux Editions de La Martinière, je n’ai pas hésité. Pourquoi ? Pour le genre qui m’intriguait forcément mais également pour le personnage royal au coeur de l’intrigue : la Reine de France, figure emblématique du 18e siècle pour qui j’ai un intérêt tout particulier. D’ailleurs si vous voulez lire une excellente biographie à son sujet, je vous conseille celle écrite par Antonia Fraser. Cet ouvrage est pour moi la référence en la matière !

Résumé 

Les bijoux de la Comtesse du Barry ont disparu quatre ans plus tôt. Depuis, les cadavres s’amoncèlent. La reine Marie-Antoinette missionne un improbable duo d’enquêteurs, Rose et Léonard, qui ne cessent de se chamailler, pour œuvrer « en toute discrétion », de Paris à Versailles !

Une intrigue au plus près d’une époque

Frédéric Lenormand n’est pas novice dans l’écriture de roman historique. Il en a d’ailleurs fait sa marque de fabrique et commence avec L’enquête du Barry cette nouvelle série intitulée Au service secret de Marie-Antoinette. Spécialiste du 18e siècle, il était donc logique qu’il y situe ce premier volume. On y découvre un auteur qui soigne les détails employant notamment un vocabulaire de l’époque : franc pétaud, colifichet, bourdalette, naviot et j’en passe. Il y en a à toutes les pages. Ces éléments de langage sont relativement déstabilisants, la lecture bloque, prend plus de temps mais il est appréciable d’avoir un auteur jusqu’au-boutiste qui ne se contente pas d’user et abuser du décorum des Lumières mais qui place une intrigue romanesque dans une réalité historique nourrie de recherches factuelles.

Une nouvelle porte s’ouvrit et ils se retrouvèrent dans la cour de Marbre, comme deux dormeurs qui s’éveillent, un peu étourdis, incapables de déterminer s’ils ont vécu ou rêvé

Les personnages qui entourent Marie-Antoinette ne sont également pas sortis du chapeau et ont bel et bien existé. Les deux détectives amateurs, qui vont oeuvrer pour la Reine et découvrir où se cachent les bijoux de la Du Barry, ne sont autres que le coiffeur de Marie-Antoinette, Jean-François Autier, dit « Léonard » et Marie-Jeanne Bertin, dite Rose Bertin puis plus tard la Divine Bertin, la couturière de la reine. Nous suivons donc ce duo improbable, ces deux taupes à travers leurs aventures dans le tout Paris jusqu’aux salons de Versailles auprès des dames de la Reine et de l’Autrichienne elle-même. Un duo au caractère bien trempé. Ces deux-là se cherchent, se provoquent, se jalousent, se doublent, se sabotent … Une attitude qui ajoute un côté rocambolesque et piquant au roman.

Marie-Antoinette n’est pas qu’une potiche à bijoux

On prête souvent à Marie-Antoinette l’image d’une jeune femme superficielle, avide de toutes les extravagances, qui recommande au peuple de manger de la brioche et plombe les caisses du royaume. Frédéric Lenormand en fait au contraire une femme de pouvoir douée de manigances plus que redoutables et qui use de cette façade frivole pour étourdir son monde et agir de façon inaperçue. J’ai apprécié cette image qu’il donne à la Reine loin des clichés rabachés. Même si elle apparait peu dans le roman et passe par sa dame d’atour pour transmettre les messages, ses rares interventions redonnent un coup de fouet à l’intrigue en toute discrétion.

Le lecteur passe un agréable moment avec Rose et Léonard, les deux stars de ce roman policier historique fait de rencontres mystérieuses, de trahisons, d’ombres et de légèreté aussi. Malgré quelques longueurs parfois, cette comédie policière est ancrée dans une réalité historique qui donne du volume, du poids et du relief à l’ensemble.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :