#4 La playlist pour survivre en juin

Il est rare que je lise sans musique. En fonction de l’ouvrage que j’ai entre les mains, je choisis la playlist, l’artiste, l’album qui pourraient sublimer l’histoire, un peu comme un bon cru pour sublimer un plat. J’ai d’ailleurs quelques radios de prédilection : Radio Paradise, Radio Meuh, FIP et Radio Nova. Quatre sur les ondes sur lesquelles je pioche les nouveautés, des inédits, des coups de coeur. Mais pas que. Voici une sélection de cinq titres pour accompagner le mois de JUIN :

> Je ne pouvais m’empêcher de vous mettre le dernier titre de Christine and the Queens qui d’ailleurs se fait désormais appeler Chris. Le personnage évolue mais le style reste le même. Une pop assaisonnée avec justesse aux samples. On y retrouve Madonna mais surtout Mickael Jackson la référence musicale par excellence pour Chris. L’esthétisme du clip n’est pas s’en rappeler l’une des scènes phares de la comédie musicale West Side Story. Et ce n’est pas une mais deux versions, française et anglaise, qu’elle offre à son public, international désormais.

> De l’humour et de la poésie en barre, le cocktail parfait du groupe Grenoblois Ma Pauvre Lucette découvert en première partie des Hurlements de Léo il y a déjà un petit moment. Au programme du festival Magic Bus, nous avons sauté sur l’occasion. Pour la faire courte, un faux prêtre officie pour les obsèques de Lucette désormais réduite en cendre dans une urne exposée sur scène. A travers une dizaine de titres, le groupe retrace son histoire avec la défunte : « Lulu », « Petit chat », « Ton ombre », Infidèles destriers » … Coup de coeur pour la reprise du poème de Prévert, « Déjeuner du matin ». L’album en écoute juste ICI

> J’ai beaucoup écouté Marvin Gaye sans jamais tomber sur ce titre, »Inner City Blues » découvert grâce au film Le Brio avec Daniel Auteuil et Camélio Jordana. Dans le métro, casque sur les oreilles, le personnage de Neïla voit le Paris matinal défilé sous ses yeux. Un son qui pose …

> Bob Dylan ! Comme certains pourraient le penser, NON il n’est pas mort et enchaine les tournées à travers le monde. Il a moins la niaque aujourd’hui mais il est toujours debout. Parmi ses titres les plus connus, « Masters of War » qu’il a interprété sur scène pour la dernière fois en Octobre 2016 à Indio en Californie juste avant les élections de Trump. « Come you masters of war. You that build the big guns, you that build the death planes, you that build all the bombs ». La voix de Bob se fait de nouveau entendre avec le rework de The Avener sorti en mars dernier. Même si cette nouvelle jeunesse ne détrône pas la version originale composée en pleine crise des missiles de Cuba au début des années 60, elle en respecte l’essence même.

> Quel est le point commun entre le groupe Extreme, Rihanna et la série How I met your mother ? La réponse : Nuno Bettencourt. Son talent ? Maitriser la gratte comme personne. Je n’ai presque rien besoin de dire de plus. Tout est dans la vidéo. Vous n’avez pas 5 minutes devant vous. Alors rendez-vous directement à 0’58, à 1’30, à 2’04 … En réalité prenez 5 minutes, Nuno vaut le détour !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s