Sexe, scolarité, avenir, amitié … 28 adultes bousculent l’ado qu’ils étaient

A force d’enchainer les podcasts, je finis par remplir une liste longue comme le bras de playlists à écouter, de films à rattraper et de conseils lecture à suivre. Alors quand je suis tombée sur l’interview de Taous Merakchi, alias Jack Parker sur Nouvelle Ecole mentionnant sa prochaine parution Lettres à l’ado que j’ai été forcément je l’ai précommandé.

Elle a réuni 28 personnalités de l’humour, de la scène YouTube, des créatrices, journalistes, auteur(e)s avec une « mission » pour eux : écrire une lettre à l’adolescent qu’ils ont été. Écrire à son futur, à son passé, un concept que je connaissais déjà sans jamais l’avoir pratiqué moi-même. De prime abord, je me disais que l’exercice devait être plutôt simple. Et puis, j’ai voulu tenter l’expérience. Devant la feuille blanche, je n’avais rien à dire à l’adolescente que j’ai été. M’écrire s’est avéré plus compliqué que prévu ! Pour quelles raisons ? J’imagine que si cette période était à refaire je ne changerais rien.

Et c’est en lisant les lettres de Marion Séclin, l’humoriste Bérengère Krief, la journaliste Lauren Bastide, de Boulet, Patrick Baud, Sophie RicheFlorence Porcel que j’ai compris. Il ne s’agit pas de donner à cet ado des directives et de l’empêcher de commettre des erreurs. Que non ! Mais de lui dire, rassure-toi, tu es une belle personne, même si du haut de tes 16 ans tu penses que la vie est une chienne, que Maxence assis à deux chaises de toi ne te remarquera jamais, que Skyrock est top pour parfaire ton éducation sexuelle et j’en passe … Tout finira bien ! Ne te méfie pas mais laisse-toi aller et fais des erreurs. La prochaine montagne à gravir sera bien plus haute et bien plus escarpée mais tu y arriveras.


« La vie, ça va du pire au meilleur. Et quand on est dans le meilleur, on n’a même pas l’impression que ça a été pire. Le cerveau a cette capacité étonnante de supprimer les souvenir de douleur. Fais-moi confiance, aujourd’hui on a 23 tatouages et on n’a pas fini d’en vouloir plus. Eh bien, pour les relations amoureuses, c’est exactement pareil. On oublie vite qu’on a souffert  et on avance. » Extrait de la lettre de Marion Séclin.


C’est le message qu’ils ont voulu faire passer – pour la plupart. Chacune des lettres oscille entre humour, – « Quand tu demandes des Reebok Pump à Maman, elle a tendance à t’acheter l’équivalent économique de chez Le Coq Sportif. Tu vas porter beaucoup de « presque Nike » et de « pas tout à fait Fila » ces prochaines années »-, philosophie, sentimentalisme, regrets (peu), détachement, reconnaissance mais surtout bienveillance.

Les tonalités varient mais petit hic les « thèmes » sont trop redondants : sexualité, féminité, mode, scolarité, autorité, amitié, puberté … avec cette impression, sur certaines lettres, de me retrouver dans le fameux Dico des Ados où toute l’adolescence et ces encombrantes interrogations sont abordées point par point. Comme si l’adolescent était un stéréotype facile à lire et à analyser. La subtilité de la personnalité et de son environnement n’est que très peu mentionnée.


« P.-S. : ah ! tu sais quand tu dis que tu fumeras jamais et que les adultes ricanent d’un air condescendant en disant : « On en reparlera dans dix ans » ? Bah ils peuvent bien aller chier dans un champ de tabac parce qu’on fume pas mon gars ! Zéro clope ! », Extrait de la lettre d’Adrien Ménielle, auteur, comédien et réalisateur.


Au regard du milieu professionnel de ces 28 adolescents devenus adultes, milieu créatif, artistique et culturel, est-ce un hasard si leurs lettres sont à ce point similaires ? Et pourquoi les avoir choisis ? Par facilité ? Une préface de Jack Parker aurait peut-être suffi à comprendre la démarche et l’apprécier un peu plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s