Voy, une autobiographie du voyage entre deux eaux

Comme beaucoup le nom de Safia ne m’était pas inconnu. Safia Vendôme sur la toile, Safia Ayad de naissance, la jeune femme est une influenceuse renommée et reconnue par ses pairs évoluant sur la blogosphèreYou Tube et Instagram pour ne citer qu’eux. Pour celles et ceux qui la suivent depuis quelques temps déjà, toutes et tous ont remarqué un tournant marquant dans son contenu mais pas que. Il semblerait que Safia se soit révélée pour devenir enfin elle-même. Un credo qui porte le nom d’une de ses vidéos réalisée récemment.

« J’ai rencontré plein de gens, je me suis nourrie de lectures, de rencontres, d’expériences qui ont fait que j’ai pu définir ma mission »

Dans cette continuité, et comme pour mieux surfer sur cette nouvelle vague, toute en douceur, en sincérité, en méditation et en contemplation, Safia Ayad vient de sortir Voy, ses « carnets de routes et d’émotions ». Un sous-titre révélateur. Safia ne semble pas avoir emprunté un seul chemin, une seule voie pour arriver à ce point d’encrage aujourd’hui mais de nombreux qui ont pu la façonner et la guider.

Cet objet d’inspiration ne rentre dans aucune case. Guide touristique, autobiographie, album photos, carnet de bord … Voy est un joli et paisible mélange de tous ses instants de voyage glanés.

Safia ne semble avoir conservé que le best of de ce périple initiatique en omettant les aspérités d’un tel cheminement. Tout semble simple, trop simple. Il y a dans ses récits, les portraits dressés, un côté édulcoré dont on se passerait bien. Il faut une certaine maturité, une certaine sagesse, un sacré background pour prétendre « donner les clés , l’envie et le courage de réaliser » les rêves des lecteurs.

Les voyages forgent la jeunesse

Barcelone, le Mexique, le Maroc, le Colombie, Cuba, le Japon … Partager ses expériences, ses voyages et ses rencontres part d’un bon sentiment mais Safia Ayad a tendance à se positionner, à mon sens, en « donneuse de leçons », une « prêtresse » (le terme est un peu fort) qui détiendrait une vérité. Des récits de voyage auraient peut-être suffi ? Les pages consacrées aux parcours « 14 jours à Cuba », « le sud du Maroc en deux semaines », pour exemple, sont riches de bonnes idées, d’arrêts sur images, de conseils que je suivrais bien moi-même pour de futurs voyages. Ces écrits-là m’ont donné envie de prendre le sac à dos et de partir bille en tête tout comme ses clichés qui invitent instantanément à l’évasion.

Les pans plus personnels du livre auraient pu se satisfaire d’une belle préface d’une dizaine de pages posant les choses, les empreintes, le point de départ d’une vie a priori destinée aux voyages. Le tout sous couvert de ses impressions philosophiques qui rebondissent de pages en pages. Au lieu de cela, sa valise s’ouvre sur un « Bienvenue dans mon livre » illustré par deux portraits répartis sur une double.

Safia applique à l’édition les « us et coutumes » des réseaux sociaux. Sur 180 pages (hors sommaire et pages de garde), elle apparait une cinquantaine de fois en photos. Lectrice, je m’attache davantage dans un « carnet de routes et d’émotions » aux paysages, à l’effervescence locale, aux plats typiques du coin, aux couleurs et aux odeurs qui peuvent transparaître à travers elles. Ici, les perspectives exotiques sont vite relayées au second plan pour laisser place à, si j’ose le dire … l’ego déjà très largement exploité sur la toile.

En somme, une lecture en demi-teinte pour cet ouvrage destiné avant tout à sa communauté où l’expérience n’est pas partagée mais arborée avec fierté et suffisance.

Voy. Carnet de route et d’émotions. Sofia Ayad. Edition First. 16 € 95.  Le commander

Publicités

5 réflexions sur “Voy, une autobiographie du voyage entre deux eaux

    1. Merci Manon pour ce commentaire ! Pas facile de chroniquer un livre qui ne nous a pas convaincu sans être blessante/cassante. Il faut trouver le bon mot, la bonne formule ! Rendez-vous dans quelques jours pour le prochain article entre une tisane et quelques pelotes de laine. Toi même tu sais !

      J'aime

  1. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire ni de le feuilleter mais mon scepticisme de départ face à cette publication se confirme en lisant tes mots. J’irais y jeter un œil par curiosité mais j’ai peur d’etre déçue.

    J'aime

    1. Merci Candice d’être passer par là et d’avoir pris le temps de me lire ! N’hésite pas et lis-le il vaut toujours mieux se faire sa propre opinion. Ma critique est très personnelle. A l’occasion je serais d’ailleurs ravie d’en rediscuter avec toi et d’échanger nos avis.

      J'aime

  2. Je suis Safia depuis des années à travers son compte Instagram mais surtout sa chaîne You Tube. Pourquoi ne parles-tu pas de son clash avec Caroline ? Je pense que c’est le point de départ de sa transformation. Je trouve le livre très beau, visuellement, les couleurs, l’écriture choisie. Safia est une très belle femme elle a raison de le montrer !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s